Coup de ❤️ de Stéphanie

Lucie Paugham, marionnettiste de renom, rencontre au cinéma un soir de 31 décembre Alexandre Lanier, un brin psychopathe… En une phrase « Qu’est ce qui pourrait bien m’empêcher de me suicider ce soir ? », il va bousculer toute sa vie. Une vie, en apparence stable et pourtant…
Sophie Bassignac nous parle de secrets de famille, de non-dits, d’enfance, de deuil.
Son écriture est captivante, passionnante et criante de vérité ❤️
#coupdecoeur
Publicités

Clara a lu … « Libérez l’ours en vous »

Pour  oublier ses problèmes et sa famille bancale, Kolia plonge dans le théâtre, sa plus grande passion, la seule chose capable de dompter ses crises d’angoisses. Lui et sa joyeuse bande d’amis jouent dans la troupe de théâtre du lycée, dirigée par Patricia, une femme aussi douce qu’investie dans son travail.

Seulement, cette année, leur professeure tombe malade. Elle ne pourra pas assurer les cours ni la traditionnelle pièce de fin d’année qu’ils prenaient tant de plaisir à préparer tous ensemble. Alors cette fois, Kolia, Lisa, Ethan, Ilona, Samia et les autres joueront pour elle.
Libérez l’ours en vous est un roman drôle et original sur l’amitié, les rêves et la passion du théâtre. À travers des personnages attachants, Carole Trébor nous parle avec humour, mais aborde aussi des sujets graves et actuels.

Libérez l’ours en vous / Carole Trébor.- Syros, 2018

Clara partage ses lectures !

Elles sont sublimes. Adulées. Riches. Capricieuses. Et mortes. Sauvagement assassinées, les reines du lycée, des adolescentes gâtées et un brin superficielles, tombent une à une sous les coups d’un mystérieux tueur. Voyant l’enquête battre de l’aile, Penny Malone, reine de la promotion et présidente du très populaire « club des Cygnes Blancs », se voit obligée de se lancer sur les traces du meurtrier. En effet, si les pistes sont quasi inexistantes, il y a cependant de nombreuses chances qu’elle soit la prochaine sur la liste. Elle s’engage donc dans une enquête dangereuse et riches en rebondissements, qui lui dévoilera des secrets des plus enfouis, d’une noirceur sans précédent.

Pretty Dead Girls est un thriller haletant, aux airs de Pretty Little Liars, mettant en scène la jeunesse dorée californienne dans toute sa splendeur. Il dénonce à sa façon l’hypocrisie, les coups bas et la malveillance de ces adolescentes présentées comme les reines du lycée. Malgré des personnages quelque peu édulcorés, des clichés éculés et la difficulté que l’on a parfois à s’attacher à l’héroïne principale, le suspens est correctement mené et on ne peut pas lâcher la lecture avant de l’avoir terminé.  Malgré des défauts, Pretty Dead Girls nous fait passer un bon moment.
La vie de Miles Halter n’a rien d’extraordinaire. Jusqu’à ce qu’il se décide de s’en aller, quitter son petit chez lui pour un pensionnat loin de ses parents et sa routine millimétrée.
Là bas, il se retrouve mêlé à un festival de premières fois. Premières cigarettes. Premières bêtises. Premiers amis. Premier amour. Premiers chagrins.
Il rencontre Chip, son extravagant et hilarant camarade de chambre, ainsi qu’Alaska, Alaska Young, une adolescente insoumise, fascinante et insaisissable qui se fraye peu à peu une place dans son cœur.
Qui, es tu Alaska?  est un émouvant roman initiatique qui nous conte avec justesse et simplicité l’adolescence dans toute sa splendeur. Entre premières fois, découvertes, quetes de sens et d’identité, John Green nous offre une histoire aussi juste que réaliste. Malgré quelques longueurs, les problématiques sont profondes et intelligentes.

Premier coup de cœur de l’été !

L’été à la Médiathèque, c’est LA période pour acheter des livres de poche et craquer pour l’un d’entre eux ! En ce début de juillet, pour moi, ce sera « Mon dernier continent » ! Un 1er roman qui nous emmène dans les eaux glaciales de l’Antarctique aux côtés de deux chercheurs qui étudient l’évolution des populations de manchots. Et leur constat est alarmant : outre le réchauffement climatique, la fréquentation touristique dans cette zone reculée du globe qui a explosé ces dernières années, risque d’avoir à court terme des conséquences désastreuses sur la faune locale. Deb et Keller, nos deux scientifiques, en sont conscients mais comble de l’ironie, ce sont grâce à ces bateaux remplis de touristes en mal de sensations que leurs recherches peuvent se poursuivre…

Réflexion sur les incohérences de l’être humain, récit d’un naufrage annoncé, « Mon dernier continent » aurait pu n’être qu’une banale histoire d’amour façon Titanic. Mais il est beaucoup plus que cela … A découvrir absolument !!!

Mon dernier continent / Midge Raymond.- Le livre de poche, 2018

Clara a aimé…

Résultat de recherche d'images pour "sweet sixteen livre"

 

Rentrée 1957. Pour la première fois de l’Histoire, des étudiants noirs poussent les portes du prestigieux lycée de l’Arkansas. Ils sont neuf. Neufs adolescents noirs, déterminés à faire valoir leurs droits, et qui sait, peut-être même faire changer les mentalités. Pourtant, face à eux se tiennent deux mille cinq cent élèves, blancs, et, pour la plupart férocement racistes, prêts à tout pour les voir partir au plus vite.

 

Dans ce roman, on valse entre deux points de vue : celui de Molly, une des étudiantes noires volontaires pour tenter l’aventure, qui de son côté, espère instaurer l’égalité entre blancs et noirs, ainsi que celui de Grace, élève blanche du lycée de l’Arkansas. Populaire et un peu futile, elle ne se préoccupe pas de l’intégration des noirs, mais n’adhère pas non plus à l’idéologie raciste de ses camarades. Malgré tout, contrainte par la violence extrême régnant dans son école, ainsi que par l’Amérique conservatrice et ségrégationniste dans laquelle elle vit, Grace est contrainte à se taire. Jusqu’à ce que Molly et ses huit camarades noirs intègrent le lycéen attirant sur eux huées, insultes et coups. Réagir ou se taire? Grace devra choisir. Quitte à risquer sa propre vie.

 

« Sweet Sixteen » est un superbe roman pour les adolescents qui nous plonge dans l’Amérique raciste et conservatrice des années 50, à travers des personnages réalistes, attachants et complexes. Aussi réaliste que terrible, il nous dépeint toutes les violences subies par les noirs, les propos choquants et insultants pourtant considérés comme normaux, mais aussi les combats de ceux-ci pour que les lois et les mentalités évoluent.

Adapté à un public jeune comme adulte, ce roman nous parle de l’Histoire avec un grand H et de tous les combats menés pour que les Hommes, blancs comme noirs, puissent vivres égaux. Parfois rude, mais toujours juste, « Sweet Sixteen » est un très beau roman !

 

Sweet sixteen / Annelise Heurtier.- Casterman, 2013

Le nouveau coup de ♥ de Clara !

Résultat de recherche d'images pour "the sun is also a star"

Dans ce roman, nous suivons les vingt quatre heures tourmentées de deux adolescents :

D’abord, il y a Daniel, fils d’immigrés coréens étouffé par l’exigence de ses parents. Eux ont déjà choisi une voie toute tracée à sa place : il deviendra médecin. Pas d’autre option possible. Puisqu’il ne peut pas lutter, Daniel obéit. Aujourd’hui, il doit passer un entretien, sans doute le plus important de toute son existence. L’entretien qui lui ouvrira les portes de la prestigieuse université de Yale. Qui lui permettra de devenir médecin. Et qui enterra à jamais son rêve de devenir poète.

Et puis, il y a Natasha, jeune jamaïcaine, immigrée de longue date à New York. Radicalement opposée à Daniel, celle ci croit en la science et en la logique : la poésie est stupide. L’amour n’est qu’une question de chimie. Elle projette de devenir physicienne des données. Un choix raisonnable, rationnel. A son image.

Daniel est un rêveur et Natasha est rationnelle. Daniel voit de la poésie partout et Natasha la fuit comme la peste. Daniel croit au destin, à l’amour et au karma. Natasha, elle, croit en la théorie, à la science, à la logique.

Bien que tout les oppose, une série de hasards,plus ou moins heureux les rassemblera.

Au cours de ce roman, nous suivons leur histoire d’amour qui se tisse lentement, malgré les différences de culture et de milieu. Mais ce livre raconte également la quête d’identité qui survient lors de l’adolescence, le choc des cultures, le problème d’appartenance et d’intégration que peut poser l’immigration.

Au fil des pages, la relation se développe, et l’on se sent gagné par un fort sentiment d’urgence qui grandit plus le roman avance. On voit le moment fatidique de la fin se rapprocher inévitablement, et l’on se demande sans cesse si ils arriveront finalement à éviter le départ de Natasha.

The Sun is also a star est une belle histoire d’amour, d’acceptation et d’adolescence, un bel hommage à la vie, mais aussi aux différences et à la diversité. Une très belle histoire que je vous invite à lire !

The sun is also a star / Nicola Yoon.- Bayard, 2017

Le coup de cœur de Clara !

Dans ce road-trip simple et touchant, nous suivons la route de cinq personnages différents : Matt, jeune papa un peu paumé, parti sur les routes de l’Ouest Américain en compagnie de sa fille d’un an, Amber, et de Gary, alias Old Gary, son grand-père, vieux monsieur espiègle et tranquille, atteint de la maladie d’Alzheimer.

Leur chemin croise celui de Luke, adolescent perdu et en quête de liberté, ayant fugué de chez lui pour échapper à son quotidien morose, ainsi que celui d’Antonia, une jeune femme travailleuse fuyant le souvenir de son ex, un jaloux excessif et obsessionnel.

Tous les cinq prennent la route ensemble, une route parsemée de vérités profondes et de jolis moments partagés.

Un roman émouvant qui donne envie de sourire. Des personnages attachants, de belles leçons de vie et des beaux moments de complicité qui mettent du baume au cœur. Et cette fin… Elle m’a complètement prise de court. Bouleversante.
Malgré une plume simpliste, parfois un peu maladroite dans ses tournures de phrases ou sa ponctuation, ce livre reste une très belle histoire de hasards, de chances et de belles rencontres.

Quelqu’un qu’on aime / Séverine Vidal, Editions Sarbacane, 2015

 

Clara est une jeune fille de 14 ans. Elle fréquente la médiathèque depuis 6 ans. Elle est passionnée de littérature et souhaite partager ses coups de cœur en romans pour ado. Un grand merci à elle !